Dust & Water est un atelier de création visuelle multidisciplinaire. Créé par Linda Cavaliero et basé à Genève aux Acacias.

D&W apporte une réponse sur mesure pour chaque client grâce au savoir faire de Linda et son réseau de professionnels.

Gérer un projet de A à Z, de la conception à la réalisation, avec un grand soin du détail et de la cohérence générale.

Linda Cavaliero a commencé à s’intéresser à l’Art au collège avec une Maturité artistique où elle crée ses premières installations audiovisuelles avec des projecteurs super 8 et projecteurs diapos. Puis elle se perfectionne à Londres à la Central Martin’s School où elle étudie l’Art et le Design durant une année préparatoire (Foundation course) puis se spécialise en Media design lors d’un Bachelor qui avait pour but de casser les frontières entre l’Art et le Design ainsi qu’entre les divers disciplines telles que l’Architecture, la Communication et le Design industriel, afin d’apporter des réponses adaptées à la demande et enrichir sa créativité par la liberté du choix du medium.

De retour à Genève, elle a fait 2 stages de graphismes à l’atelier Pfund et un stage d’architecture chez Marokob SA. Puis commence son activitée de Freelance et acquière les connaissances requises pour chacun de ses intérêts. Elle travaille en collaboration avec Holistic Communication pour divers mandat corporate. Se perfectionnent en Vjing. Et apprends la documentation vidéo d’événements culturelles au Mapping Festival et Electron. Partage un atelier avec 42 Prod à la rue Rothschild puis avec Studio Corium aux Acacias où elle est encore basée actuellement. Parallèlement elle porte un grand intérêt pour la danse et se professionnalise en danse Tribal Fusion, qu’elle enseigne depuis plusieurs années et partagera la scène avec divers troupes de danse. Elle est aussi actuellement la graphiste d’un projet de recherche SSMN portant sur la spatialisation du son pour la création de nouveau symboles musicaux pour partitions de musique.

Elle fonde en 2012 Dust & Water. Nom inspirée par une de ses  premières boucles de Vjing, constituée de particules de poussières qui se déplacent dans de l’eau. C’est aussi une métaphore pour les pixels et les ondes sonores qui sont ses matériaux principaux de création.